Région Alsace

ALSAECO

03.90.20.67.68

Le Portail de l'information économique

L'enquête de consommation des ménages

L'enquête de consommation des ménages

La CCI Alsace Eurométropole surveille régulièrement l'évolution du comportement d’achat des ménages sur les produits de consommation courante.

Mots clés :
  • #consommation
  • #enquête
  • #commerce
  • #comportement d'achat
  • #clients

 

Caroline Fritsch

Bas-Rhin

03 88 75 25 61

E-mail

 

Nadine Cros

Centre-Alsace

03 89 20 20 42

E-mail

 

Claire Seewald

Sud Alsace

03 89 66 71 16

E-mail

 

couv_commerce_2014-bordures.jpg

 

 

L'étude la plus récente menée dans le Bas-Rhin date de 2014.

La synthèse est à consulter ou à télécharger :

 

 

Les comportements d'achat des ménages bas-rhinois en 2014

 

 

 

 

 

 

 

Définir les clients, les lieux d'achats et les produits de consommation


Les enquêtes de consommation des ménages permettent de répondre aux questions : qui achète quoi, où, comment et pour combien ? Et d'en mesurer l'évolution au fil des années. La base de données qui en résulte, permet d'identifier :

  • le potentiel de consommation d'un territoire, sa répartition par produits et familles de produits
  • les flux commerciaux (fidélité - évasion) et les formes de distribution fréquentées
  • le niveau d'activité des territoires, villes, centres-villes, quartiers, zones commerciales périphériques
  • les évolutions 2011 - 2014 des dépenses commercialisables et des chiffres d'affaires

 

 

Le commerce de détail


L'enquête ne concerne que les achats liés au commerce alimentaire et non alimentaire soit environ 29 % des dépenses des ménages dans le département du Bas-Rhin.

 

Les données de 2011-2014 (Enquête)


L’activité commerciale a été favorisée par :

  • le développement démographique soutenu du Bas-Rhin entre 2011 et 2014
  • une population jeune
  • des revenus moyens plus élevés que la moyenne nationale

 

Concernant les dépenses :

  • le potentiel de consommation a augmenté
  • la dépense moyenne par ménage est supérieure de 7 % à la dépense moyenne nationale

 

Concernant l’activité des différentes formes de distribution :  

  • les grandes surfaces et le commerce de moins de 300 m² ont stabilisé leurs parts de marché dans le domaine alimentaire
  • le nombre d’achats non alimentaires s’est accru en utilisant la vente à distance et les nouvelles formes de distribution (Drives par exemple)

 

En conclusion, les ménages bas-rhinois sont dans l’ensemble fidèles à leurs commerces, en particulier dans le domaine alimentaire, puisque 88 % des dépenses sont effectuées dans les commerces bas-rhinois.